(Dé)confinement

Et voilà on y est. Zone rouge ou pas, je reprend le travail demain, je ne sais pas encore dans quelles conditions d’accueil, ce qui est un tout petit peu angoissant vu les circonstances. Mais pas le choix. Je n’ai pas le loisir de prolonger le confinement car pour moi le télétravail est devenu impossible après les 2 premières semaines de confinement.

Je n’ai pas souhaité rédiger de carnet de confinement comme certaines l’ont fait, alors je fais un bref point du vécu de cette période spéciale. Je sais que certains ont vécu des moments difficiles, ou compliqués, ce fut le cas pour moi au début, mais les choses se sont un peu arrangées par la suite… rendant cette période plus facile à vivre et même souvent très agréablement.

Les 3 premières semaines furent compliquées à gérer. En effet, mon entreprise s’est retrouvée du jour au lendemain sans ressources et en cessation d’activité totale. Plus de sous qui entrent, impossibilité de se verser un salaire, un crédit à payer, les factures… Bref, beaucoup de doutes et de questionnement sur le devenir de ma boîte. Des démarches auprès de la banque, de l’URSSAF, de l’État, pour arriver à reporter les échéances sociales, les crédits, et avoir un petit emprunt de trésorerie pour continuer à survivre en attendant la reprise…  Parallèlement un peu de télétravail, du moins les 15 premiers jours, l’enregistrement de quelques devis à reporter aux calanques grecques de l’inconnu de jours meilleurs, puis plus rien. Cela a bouffé mon énergie et une grande partie de mon temps.

La suite fut un peu plus facile, après avoir obtenu l’emprunt souhaité, le report des crédits et des charges, le confinement et le manque d’activité professionnelle ont pu se vivre un peu mieux.

Le plus dur est le manque de la famille. Comme beaucoup d’entre vous, nous n’avons pas vu nos parents, nos frères et sœurs, neveux et nièces depuis des mois, et ce n’est pas prêts de s’arranger. On ne sait même pas si on pourra finalement se voir en été… Nous sommes en zone rouge, il faudrait que les choses s’arrangent un peu… Ça commence à être long. Bien entendu il y a les visio, whatsapp, etc. pour garder quotidiennement le contact, mais un bon repas en famille, les anniversaires, ou même un week end tous ensemble, ce sont des choses qui commencent à manquer.

Contrairement à ce que j’ai souvent lu ici ou là, cette période ne m’a pas permis de mieux me connaître (je crois me connaître déjà assez comme ça pour avoir fait pas mal d’introspection par le passé). Je n’ai pas découvert de névrose enfouie au fond de moi, ou des aspects méconnus de mon caractère 😉

Finalement, le confinement n’a pas été l’occasion pour nous de vivre autrement que de la façon dont on a l’habitude de vivre les week end, jours fériés, et vacances. En gros, cette période n’a pas trop remis en question notre mode de vie puisque l’on consomme déjà peu de produits inutiles et manufacturés, on évite de prendre la voiture quand on peut faire autrement, on privilégie la vente directe chez les producteurs et artisans locaux (du coup on n’a pas souffert de pénurie), on fait notre pain depuis des années, on cuisine beaucoup de produits frais, on jardine…

Le fait de ne pas pouvoir sortir ou peu sortir ne fut pas non plus si difficile à tenir car habitant à la campagne j’ai pu profiter quotidiennement de l’extérieur pour observer, admirer, jardiner, respirer…

Certes le rythme de vie fut beaucoup plus soft, plus calme, plus lent, ce qui est très rare chez moi ; prendre parfois le temps de ne rien faire ou peu faire, je ne sais pas souvent ce que cela veut dire, mais j’ai appris à y prendre goût plus fréquemment 🙂 J’ai plutôt l’impression d’avoir vécu le privilège d’une sorte de long dimanche sans fin… où le jardinage, la pâtisserie (beaucoup trop d’ailleurs), le visionnage de quelques films, la lecture… les lessives et le ménage ont eu leur part belle. Et bien entendu le travail créatif. A partir du moment où j’ai accepté ce confinement ma créativité a pu revenir en force et même boostée par le temps qui m’était offert. Je dirais même que c’est sans doute ce qui m’a permis de plutôt bien vivre ce moment. J’étais contente de me lever tôt le matin avec plein d’idées en tête à tenter de concrétiser… Et ça, ça va me manquer à partir de demain, c’est certain…

Alors je publie pêle mêle une petite galerie de mes ouvrages de confinement. Certains ont été publiés ici, d’autres pas encore mais c’est à venir, et certains sont encore à l’état d’en-cours. Je vous fais grâce de la vingtaine de masques que j’ai cousus tant bien que mal, piètre couturière que je suis, ils sont trop moches, je mets juste une tite photo… ) :

 

Voilà, confinement ou déconfinement, zone verte ou zone rouge, prenez soin de vous 🙂

Protégez-vous et faîtes attention 😉

A bientôt 🙂


26 réflexions sur “(Dé)confinement

  1. Très joli texte, et bravo pour toutes ces créations. Les premières semaines ont été dures aussi, surtout au boulot (pharmacie), a gérer la peur des gens, les pénuries, les queues immenses sur le trottoir car ils pensaient qu’ils n’y auraient plus de médicaments, à nettoyer partout à chaque passage, quel stress. Maintenant que c’est devenu une habitude, on peut souffler ! J’aurais préféré peut être être confiné ? Je ne sais pas vraiment, au moins mon esprit est occupé chaque jour de la semaine et je rigole avec mes collègues de bon cœur tous les jours 😉 .
    Bon courage pour la suite !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Lisa. Merci de ton témoignage.
      En pharmacie vous êtes sur le front. Face aux peurs des gens, et ils faut que vous soyez capables de rassurer tout en gérant vos propres angoisses. J’admire toutes les professions qui ont du continuer de travailler pour le bien de tous, dans ces conditions particulièrement anxiogènes. Alors merci à toues les pharmaciens pour leur dévouement.
      Je ne sais pas si tu aurais davantage apprécié être confinée, c’est vrai que se retrouver un peu esseulée face à ses propres peurs en cherchant par tous les moyens à occuper son esprit pour éviter de ruminer, c’est peut être pire pour la santé mentale que d’aller travailler, rire entre collègues… Rien n’est idéal en fait, on fait tous au mieux en fonction de la situation et on essaie de s’en sortir avec le moins de dégât possible 😉
      Bon courge à toi surtout !

      Aimé par 1 personne

  2. Le confinement n’a rien changé pour moi non plus vu que je ne consomme pas de trop et je cuisine beaucoup ce que j’achète chez les producteurs du coin. J’ai bien profité pour finir plusieurs en-court laissé à l’abandon pendant très longtemps. Je suis dans une zone verte mais je fais encore très attention. J’ai repris le boulot avec une petite pour le moment car tout est très compliqué encore pour les boulots des parents et l’école des plus grands. Bonne journée, bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Rachel. Oui c’est effectivement encore bien compliqué pour tout le monde, nous sommes en transition, et j’ai l’impression que le travail va reprendre un peu en décousu…
      Et qui sait, nous serons peut être reconfinés dans quelques semaines… tout est possible. Difficile de se projeter réellement. Prenons les choses avec philosophie…

      J’aime

  3. courage pour ton déconfinement.
    Pour ma part, bien qu’étant à la campagne, j’ai très mal vécu le confinement. Cinq à la maison mais un mari qui fait plus de kilomètres pour le boulot car certains collègues sont obligés de garder leurs enfants, un surcroît de boulot dans la maison, la connexion internet qui a du mal à supporter les classes virtuelles en même temps que les partiels de fac… Mais surtout, le comportement des gens qui stockent, qui sautent en arrière quand ils te croisent, qui se disent solidaires mais se ruent sur le papier toilette et les élastiques même s’ils ne cousent pas (« au moins j’en aurai en cas de besoin »), qui applaudissent les soignants mais ne disent pas bonjour au petit monsieur qui passe sa journée à désinfecter tous les caddies de la supérette.
    J’ai essayé d’aider mon libraire en commandant des livres mais je crains maintenant pour toutes les petites entreprises.
    Bref, je suis un peu désabusée.

    Aimé par 1 personne

    1. Finalement la reprise du travail sur site, n’est pas pour aujourd’hui.. Il reste trop de choses à caler, j’attends le retour de mes clients sur leurs possibilités d’accueil alors qu’eux mêmes sont débordés par les évènements en ce lundi, avec les écoles et crèches qui rouvrent..
      Ah oui, je te comprends. Nous avons les mêmes personnages par ici, si je puis dire… ce doit être général, ville ou campagne. Je crains que les gens n’aient rien appris de cette crise, enfin certains si mais ils sont peu, la grande majorité non. J’ai peur également que les petits commerçants, artisans, producteurs ne rouvrent pas, ou que certains finissent pas déposer le bilan en fin d’année. On essaie de jouer le jeu, de les faire travailler par solidarité et conviction, mais nous sommes une petite poignée, c’est dur pour eux… Et que dire des restaurants et cafés, hôtels, qui eux ne sont pas prêts d’ouvrir !… Et en plus j’en ai besoin pour pouvoir aller travailler, donc cela cause des dégâts collatéraux sur les commerciaux et tous ceux qui se déplacent loin pour travailler..
      C’est un peu pareil pour moi en tant que TPE, les mois à venir vont être durs… j’appréhende déjà le bilan comptable de fin juin…
      Effectivement le plus compliqué quand on a des enfants est de pouvoir gérer la télé-école et éventuellement le télétravail en parallèle, c’est fatiguant, surtout lorsque la connexion internet est mauvaise. A la campagne c’est très fluctuant, nous avons eu également beaucoup de coupures, de manque de débit… toutes les démarches se font en ligne, les visoconférences, l’école,… lorsque cela fonctionne mal, c’est impossible et très fatiguant.
      Une pensée pour ton mari qui a du éponger le travail de ceux qui restent chez eux.
      Oui c’est pas simple et reposant pour tout le monde ce confinement… et le déconfinement va être également un casse-tête qui va nous éreinter…

      J’aime

    2. bien d’accord avec tout ce que dit stephanie …..les gens du n’importe quoi ils applaudissent mais sortent la journee …. pour n’importe quoi ; les papiers toilettes ! la baguette de pain 1 a la fois etc etc …..quel monde
      qu’est ce que ça va donner cette reprise ???? bonne journee a vous et bon courage …

      Aimé par 1 personne

  4. c’est vrais qu’on avait. enfin en particulier pour moi … que les journees etaient pas assez longues pour faire tout ce qu’on avait prevu ….et le soir epuisé …. et hatte de retrouver mon lit … c’est bizare pourtant je ne suis pas de celles qui aiment trenasser au lit ? bof esperons que cela va aller ; en tout cas BON COURAGE et BONNE REPRISE a vous qui vous lancez aujourd’hui …. bonne SEMAINE !!!! bises a toutes

    J’aime

  5. Coucou
    J’ai eu l’impression d’avoir le temps… 15 jours, le temps que le télétravail et la télécole tournent à plein régime et après 🥵
    Comme toi pas de grandes révélations sur moi même (qui suis-je où vais-je dans quel état j’ère n’ont jamais été ma tasse de thé 😉) et pas mal d’activités créatives… et de la fatigue aussi car je crois que j’essaye d’en profiter pour me débarrasser de toutes les corvées avant l’été… et après je ne touche plus un pinceau 🤪 par contre j’apprécie de trouver du temps pour le jardin et de faire avec ce que j’ai.
    En tout cas bon courage pour la reprise demain et pour la suite pour ton entreprise 🤞 bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Finalement la reprise du travail sur site, n’est pas pour aujourd’hui, j’attends encore le feu vert des mes clients… tout le monde a besoin d’un temps d’adaptation pour sécuriser notre reprise de vie sociale.
      Oui je comprends, les journées ont du être bien replies entre le télétravail et la gestion de la télé-école… Heureusement que tu a pu profiter du jardin pour t’évader un peu… Ça fait du bien ! On en revient justement à la réponse que j’ai faite à Annie : on a trop voulu remplir le temps qui nous était donné d’être à la maison, pour bricoler, nous avancer, et du coup on est crevé.

      J’aime

  6. Oui Stella ces dernières semaines sont été toutes différentes de notre vie habituelle et ressenties différemment par chacune de nous…

    Pour moi ce fut d’abord le soulagement de me sentir à l’abri et la joie du temps retrouvé…les journées sont bien plus productives quand on ne sort pas!

    Beaucoup de couture solidaire: masque pour la famille, les amis et gens proches puis sur-blouses pour les EHPAD, l’hôpital , les cabinets infirmiers… un peu de couture aussi pour la Néonat, je n’oubliais nos petits Prémas, et 1ère déception avec l’annulation de la livraison de Pâques,…alors je me suis consolée en préparant la prochaine ;-).
    De la lecture, un peu plus de cuisine et de tricot aussi…

    Avec ce temps qui a été magnifique et chaud, le jardinage a occupé un peu de temps chaque jour: désherbage, bêchage du potager puis semis et plantations, et les floraisons ont été magnifiques sans pluie: camélias ,jacinthes et jonquilles au début, pâquerettes, violettes sauvages, puis boutons d’or dans la pelouse, lilas, muguet, rhododendrons maintenant.
    Le plaisir de retrouver les orchidées sauvages dans le talus et les gros lézards verts sous les azalées…prendre le temps d’observer et profiter de tout ça…
    Savourer le temps qui passe en se disant que tout va bien pour nous et ceux qu’on aime!

    Bien sûr le plus dur c’est la privation des autres, ceux que l’on côtoie régulièrement et surtout la famille!
    Le temps commençait à me sembler bien long : 3 anniversaires et Pâques … chacun dans son coin! c le téléphone et les apéros en visio, ça aide mais ça ne remplace pas!
    Pendant ce temps mes petits enfants ont grandi… ils m’ont manqué!

    Ce soir 2 d’entre eux sont arrivés pour passer 2 semaines chez nous, ils reprendront l’école le 25 mai…
    2 semaines de jeux, de chants, de livres , de bricolages et de promenades… peut être sur la plage si on peut… Rattraper un peu le temps perdu?

    Le dé-confinement va se faire tout doux, pas question d’aller dans les magasins ni de sortir en ville, mais on va faire le plein de soleil ( s’il fait encore beau!), de moments au jardin et de belles balades à pieds ou en vélos 🙂 ! Et rester prudents… en essayant de ne pas avoir peur de la présence des autres.

    Bon courage pour la reprise!
    Je souhaite que ton activité reparte et revienne bientôt à son rythme antérieur.
    Chez toi la situation n’est pas encore stabilisée, j’espère que dans 2-3 semaines ce sera mieux et que tu retrouveras plus de sérénité.

    Patience et surtout prends bien soin de toi!

    Amitiés
    Annie

    Aimé par 1 personne

    1. Voilà de bien jolies occupations Annie, qui ont bien occupé ton temps 🙂
      Ce qui m’a frappé lors de ce confinement, c’est le fait que l’être humain ne sait pas ne rien faire (enfin pour la majorité), il a besoin de faire sans cesse quelque chose de constructif pour éviter le vide, le temps mort, se sentir utile… Comme si notre utilité résidait dans le fait d’être tout le temps productif même confiné à la maison.
      Et finalement, moi-même j’ai du me freiner car sinon j’aurais été au bout du rouleau en voulant trop en faire du matin au soir, en courant dans ma maison d’une pièce à l’autre sans cesse, pis au jardin…
      On s’est dit qu’il fallait profiter de ce temps pour expérimenter des choses nouvelles, ou tout simplement tout ce que l’on a pas le temps de faire en temps ordinaire, pour certains se mettre à la cuisine, au bricolage… se cultiver, apprendre…
      Je pense néanmoins qu’il aurait fallu que l’on apprenne parfois à ne rien faire et à l’assumer, accepter que l’on ait rien envie de faire, juste une demi-journée ou une petite journée, savourer le temps mort, en suspens, l’inactivité temporaire… Je pense que c’est le mal de notre société finalement, ce côté ultra productif comme une injonction, comme une pression que l’on se met sans s’en rendre compte, en pensant que c’est naturel et que cela chasse l’ennui et la cogitation, tout en nous faisant plaisir…
      En tout cas je sais que tu vas bien profiter de tes petits-enfants, et que vous allez rattraper le temps perdu. Les moments passé ensemble seront plus forts après cette petite séparation, plus intensément vécus, et la joie partagée sera d’autant plus présente, qu’ils t’ont beaucoup manqué. Prend soin de toi et des petits.
      Amitiés.

      Aimé par 1 personne

  7. Bonjour Stella, il est très beau ton masque ! je reprends aussi le travail demain… en crèche ! les protocoles sont prêts, il ne reste plus qu’accueillir petits et parents, et nettoyer toute la journée !
    Marielle

    Aimé par 2 personnes

  8. Je vous souhaite bon courage pour demain. Prenez soin de vous. Pour ma part, préretraitée, je reste chez moi avec mes tricots pour les prématurés de saint dizier. Mes sorties seront très limitées, courses ou rendez vous médicaux.Attention le virus est encore présent.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Claude, c’est gentil 🙂
      Vous avez bien raison de limiter vos sorties au strict nécessaire. Et de profiter du temps que vous avez en toute tranquillit pour tricoter pour les prémas, c’est une bien jolie action de penser aux autres tout en se sentant utile.
      Effectivement, le virus circule toujours, et un rien de relâchement peut nous faire de nouveau basculer dans la pandémie. Alors faisons attention, pour nous et pour les autres.
      Prenez soin de vous.

      J’aime

  9. bon courage pour la reprise celle qui reprennent le chemin du boulot ……STELLA tu as quand meme bien bossé chez toi …….
    mais je crains quand meme ce deconfinement ….. pour nous cela nous a pas deranger …. mais pas tres motive pour le tricot …j’ai pas fait grand chose … quelques masques pour nous mais avec un peu de galere pour les
    faire …bcp de temps passer au telephone ….. comme toi courses quand le frigo et congel lancé des SOS ;;;;; mais quand meme bcp fatigué je sais pas si c »est du a cette situation ….car rester a la maison ce n’est pas ça qui me gener mais le plus les courses en drive …. a laissser aerer avant de debaler ; les papiers pour sortir ; les masques tout ça est tres eprouvant quand meme et le plus RV chez le coifeur … quelle tete ……grrrr …. bon j’espere que cela va bien se passer pour vous qui reprenaient; nous on reste tranquille a la maison en plus avec la pluie qui s’est invité ….bonne soiree et bonne reprise croisons les doigts et prions que tout se passe bien ….bises a toutes

    Aimé par 2 personnes

    1. Courage Marie-Thérèse. Malgré tout ce n’est pas si simple que ça à gérer au quotidien, je suis bien d’accord avec toi.. la queue pour entrer dans les magasins de courses, ou bien la queue au marché c’est pareil, en essayant de gérer les distances de sécurité ; les précautions lors du déballage ; et ne me parle pas des masques à faire, la galère, ça m’a bien agacée… mais nous étions contents d’en avoir pour sortir le peu que nous pouvions… Je pense que la fatigue vient de tout ça, le manque de sorties en toute liberté, de changement d’air, et le fait de cogiter tout ça. C’est certain que cela agit tout de même plus ou moins sur le bien être au bout d’un moment.
      Bon courage à toutes, confinées et déconfinées. Il faut rester prudents et bien appliquer les gestes barrières tant que cela est possible…
      Bises.

      J’aime

  10. Moi aussi j’ai eu bcp de mal les 3 première semaines
    Je voulais pas croire ce qu’il nous arrivait
    J’avais envie de rien, le moral dans les chaussettes, pas envie de broder, tout juste tricoter et puis je me suis booster un peu en me disant que j’avais pas le choix
    C’était pas facile mais j’ai réagit en me remettant à la passion
    Et l’acceptation du confinement s’est mieux accepté
    J’ai repris goût aux choses
    Période difficile pour tous mais demain est un nouveau départ et qu’on reprenne notre chemin petit à petit
    Bonne reprise à bientôt

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci de ton témoignage Nancy, qui rejoint mon propre vécu. L’acceptation, la résignation, puis la reprise progressive du goût des choses, aidée par la création.
      Par contre, demain ne changera pas grand chose, à part que je retourne au travail en prenant de grandes précautions. j’éviterai de sortir en dehors du travail, je continuerai de limiter les courses au strict nécessaire 1 fois par semaine, je n’inviterai pas chez moi et je n’accepterai pas non plus d’invitation, je resterai confinée chez moi les temps hors travail. Tant que ce virus circule en zone rouge…

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.